Lieu unique en Suisse dédié au sport
expertise humaine
nouvelles technologies
derniers protocoles de recherche


Logo

Au service de votre projet sportif

NOUS DECOUVRIR
Chambres hypoxique et climatique

 

 

Francis Degache, Physiologiste et directeur R&D chez MotionLab nous explique en quoi consiste l’hypoxie et quels sont ses principaux bienfaits.

Qu’est-ce que l’hypoxie?
L’hypoxie a disons 2 « facettes » : l’une que l’on pourrait qualifier de « naturelle» : c’est celle à laquelle nous faisons face en haute plaine, dans une station de ski ou au sommet du Mont-Blanc. En effet, où que l’on se trouve, l’air contient toujours la même quantité d’oxygène (20,9 % exactement) mais plus on monte en altitude, plus la pression atmosphérique et donc la pression en oxygène que nous inspirons diminuent: c’est «l’hypoxie» d’altitude. L’oxygénation de notre sang qui alimente l’ensemble de notre organisme diminue alors drastiquement, le forçant à mettre en place un certain nombre de réponses à court et moyen termes pour pallier à ce manque.

L’autre type d’hypoxie est une hypoxie « simulée » appelée hypoxie normobarique (obtenue dans une chambre hermétique qui reproduit donc artificiellement une altitude choisie en diminuant la quantité d’oxygène dans l’air ambiant). Ainsi, un entrainement dans cette chambre où l’air est aussi rare en oxygène qu’au sommet du Mont-Blanc ou de l’Everest stimule les adaptations respiratoires, métaboliques et augmente le taux de globules rouges dans le sang. Plus on a de globules rouges, plus on peut transporter de l’oxygène aux organes qui en ont besoin et plus on est performant en sport par exemple.

A quoi ça sert?
Depuis de nombreuses années, certains scientifiques se sont intéressés à l’utilisation l’hypoxie comme moyen d’améliorer les performances physiologiques et donc sportives. Soit en montagne…soit en chambres hypoxiques ….les résultats sont au rendez-vous, avec des protocoles d’entrainement de plus en plus pointus selon les sports (sports d’endurance, sports équipe ou sports individuels).
Certaines recherches récentes (telles celles du Professeur Grégoire Millet de l’Institut des Sciences du Sport de l’Université de Lausanne), ont montré que l’hypoxie serait aussi un atout majeur dans le domaine de la santé permettant  d’améliorer les facteurs vasculaires (la réactivité vasculaire périphérique), l’angiogenèse (développement de nouveaux réseaux sanguins), la fonction musculaire et de modifier la fréquence cardiaque à l’effort.

Donc tous les patients peuvent venir se soigner en hypoxie ?
Attention, ne confondons pas, l’hypoxie n’est pas un médicament mais un complément de prise en charge thérapeutique avec, comme vecteur, l’activité physique considérée aujourd’hui comme une thérapie non médicamenteuse. En terme de bienfaits, un entraînement en chambre hypoxique provoque une augmentation de la fréquence cardiaque et de la ventilation alvéolaire ainsi qu’une production d’érythropoietine (la fameuse EPO). Tout ceci permet d’améliorer les capacités maximales aérobies tout en favorisant la réduction de la prise alimentaire, constituant ainsi un entraînement moins traumatisant pour les personnes en surpoids.

Mais concrètement quels sont les types de personnes qui peuvent en bénéficier ?
Si on devait en faire la liste, elle pourrait être divisée en deux catégories:
Les sportifs
o Les sportifs voulant optimiser leurs performances
o Les passionnés de montagne pour s’acclimater ou préparer un séjour en altitude
o Les aventuriers pour préparer un séjour en conditions extrêmes
Les patients
o Les personnes en surpoids
o Les personnes âgées (65-85 ans en fonction de leur activité)
o Les sportifs blessés ayant besoin de reprendre rapidement et dans les meilleures conditions leur pratique sportive
o Les personnes avec des troubles vasculaires périphériques
o Les sujets sédentaires et inactifs

Salle 1 : Chambre hypoxique

Salle dédiée au circuit training et aux entrainements fonctionnels, vous y trouverez des ergomètres variés (rameurs, tapis non motorisé, vélo stationnaires), une piste de tarcking, des poids libres, boxes.

Après avoir rempli le questionnaire médical, inscrivez-vous aux cours collectifs hypoxiques de notre physiologiste, abonnez-vous à un accès libre surveillé pour bénéficier de l’hypoxie régulièrement. Enfin programmez minutieusement vos entrainements, votre acclimatation à l’altitide avec notre physiologiste pour atteindre vos objectifs.

Salle 1

  • 70 m2
  • Simulation jusque 5000m

Salle 2 : Chambre hypoxique et climatique

Salle dédiée essentiellement au travail d’endurance ou de Repeated Sprints in Hypoxia (RSH), vous y trouverez des ergomètres de haute performance (vélo stationnaires, rameurs, tapis de course by Technogym).

A votre rythme et sous surveillance, abonnez-vous à un accès libre pour bénéficier régulièrement de l’altitude.

Cette salle peut se transformer en salle climatique, au besoin, pour des stages d’acclimatation à la chaleur, des tests de tolérance aux conditions extrêmes et autres expérimentations à visée de recherche.

Salle 2

  • 70 m2
  • Simulation jusque 5000m
  • Jusque 45°C
  • Jusque 95% d’humidité

Conditions d’utilisation de l’hypoxie chez MotionLab

Accès libre : 

  • Remplir le questionnaire médical
  • Saturation en oxygène et fréquence cardiaque mesurées avant et après la séance.
  • Durée maximale d’une séance dans la salle 1: 1 heure
    Durée maximale d’une séance dans la salle 2 : 2 heures.

Accès libre et  cours collectifs :

  • Remplir le questionnaire médical
  • Sur réservation sur le site dédié.
  • Maximum 6 personnes / heure dans chaque salle

Nous recommandons un maximum de 3 séances hebdomadaires d’hypoxie.

En images